Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

vendredi 5 octobre 2012

Le Dernier Grand Jour

La dernière fête qui clôture le cycle annuel des 7 fêtes de Dieu est appelée « le huitième jour de la fête » (Nombres 29 : 35); ou comme le disait le Seigneur lui-même : « Le dernier jour, le grand jour de la fête ... » (Jean 7 : 37, version L. Segond).

« Chaque jour de la semaine, vous m'offrirez un sacrifice consumé. Le huitième jour, vous vous rassemblerez de nouveau en mon honneur et vous m'offrirez également un sacrifice consumé. Le jour de ce rassemblement final, vous n'accomplirez pas votre travail ordinaire. » (Lévitique. 23 : 36).

Cette fête, qui est célébrée le lendemain du 7e jour de la fête des Tabernacles, occupe la dernière place dans le cycle des fêtes pour une raison bien précise.
En effet, comme nous avons déjà eu l'occasion de le voir précédemment, l'ordre de succession des solennités correspond à la chronologie du plan de Dieu pour les élus et pour l'humanité entière.

Dans le judaïsme, cette fête est appelée Chemini Atseret (8ème Jour de l'Assemblée), qui en Israël est célébrée en même temps que la fête de Sim'hat Torah.
Si la fête de Chemini Atseret est l'occasion pour les Juifs de se retrouver une dernière fois ensemble, la fête de Sim'hat Torah clôture le cycle annuel de la lecture de la Torah.

Pour nous, Chrétiens et Juifs messianiques, puisque la fête des Tabernacles représente le Millénium à venir, la fête du Dernier Grand Jour symbolise la résurrection des morts et le Jugement final :

« J'ai cette espérance en Dieu, espérance qu'ils ont eux-mêmes, que les hommes, les bons comme les méchants, seront ramenés de la mort à la vie. » (Actes 24 : 15).

« Je vous le déclare, c'est la vérité : au jour du Jugement le châtiment sera moins dur pour les habitants de Sodome et Gomorrhe que pour les habitants de cette ville-là. » (Matt. 10 : 15). Voir aussi Matt. 11 : 24 et Jean 5 : 25-29.

Mais de quel jugement et résurrection s'agit-il ici ?
Les Écritures nous parlent de deux résurrections et de plusieurs jugements. (Par exemple, les jugements de Sodome et Gomorrhe, de Babylone, du faux prophète et de la Bête, etc).

Voici ce que l'apôtre Paul écrivait à Timothée à la fin de sa vie :

« Quant à moi, l'heure est arrivée où je vais être offert en sacrifice; le moment est venu pour moi de mourir. J'ai combattu le bon combat, je suis allé jusqu'au bout de la course, j'ai gardé la foi. Et maintenant, le prix de la victoire m'attend : c'est la couronne de justice que le Seigneur, le juste juge, me donnera au jour du Jugement. Et il ne la donnera pas seulement à moi, mais à tous ceux qui attendent avec amour le moment où il apparaîtra. » (II Timothée 4 : 6-8).

Ici, de toute évidence, il s'agit de la première résurrection et du jugement qui concerne les véritables croyants. Si l'on veut comprendre cette notion de premier Jugement et de première résurrection, il est primordial de mettre ce passage en relation avec Apoc. 20 : 1-6 ; I Thes. 4 : 13-18; I Cor. 15 : 12-28, 51-52 et I Pierre 4 : 17.

Mais, il y aura une seconde résurrection et un Jugement final pour tous ceux et celles qui ne feront pas fait partie de la première résurrection (celle des véritables croyants).
Et c'est précisément cette seconde résurrection qui est célébrée avec la fête du Dernier Grand Jour.

Depuis le début de l'humanité, la plupart des hommes ont été séduits par le Malin et ils se sont détournés du Créateur, formant ainsi leurs propres religions et systèmes de valeurs.
Néanmoins, il y a toujours eu des gens qui se sont bien comportés dans leur vie, malgré leur méconnaissance de la Vérité. Ces gens seraient-ils perdus à jamais, après leur première mort ? La réponse est évidente : non, le Seigneur est juste et il veut donner à toutes ces personnes l'opportunité de choisir entre la Vie et la Mort. Je parle ici de la vie éternelle ou de la seconde mort.

« Ne vous en étonnez pas, car le moment vient où tous les morts qui sont enterrés entendront sa voix et sortiront de leurs tombeaux. Ceux qui ont fait le bien ressusciteront pour recevoir la vie, mais ceux qui ont fait le mal ressusciteront pour être condamnés. » (Jean 5 : 29).

Continuons notre lecture dans Apocalypse 20 : 11-15. Ce Jugement final concernera tous les humains morts depuis Adam. Ces milliards d'êtres humains, qui n'ont pas eu l'occasion de connaître la Vérité ou qui n'ont pas été appelés durant ces 6 000 ans, auront aussi l'opportunité d'obtenir la vie éternelle, pour autant qu'ils en aient été jugés dignes et qu'ils acceptent la Vérité.
Quant à ceux qui auront cette chance de connaître Dieu durant le millénium, l'accès à la vie éternelle, après leur mort (physique), sera bien plus aisé puisqu'ils ne seront plus trompés par Satan et qu'ils connaîtront la Vérité.
C'est donc après le Millénium et l'ultime conflit de Gog et Magog que ce Jugement final de l'humanité aura lieu (Apoc. 20 : 7-10).

Les fêtes, qui célébraient à l'origine les différentes étapes de l'année agricole, ont été utilisées par le Seigneur pour nous révéler son plan de rédemption pour ses élus et pour l'humanité entière.
Mes amis, ce plan divin n'est-il pas magnifique ? Dès le Jardin d'Éden, nous avons fait le mauvais choix. Mais le Tout-puissant ne nous a pas rejetés. Par son plan pour l'humanité, Il veut nous accorder une seconde chance et nous donner la liberté de choisir entre la Vie et la Mort. En fait, ce qu'il désire c'est que nous fassions partie de sa Famille :

« Jésus répondit : - Il est écrit dans votre loi que Dieu a dit : « Vous êtes des dieux. » Nous savons qu'on ne peut pas supprimer ce qu'affirme l'Écriture. Dieu a appelé dieux ceux à qui s'adressait sa parole. » (Jean 10 : 34/Ps. 82 : 6). Voir aussi Héb. 2 : 5-8.

Ici se termine cette série de 7 articles sur les fêtes de Dieu. Je ne prétends pas avoir épuisé le sujet; loin de là ! D'autres que moi ont écrit (et écriront) de très bons articles au sujet des fêtes et de leur signification. Je vous invite à lire ces écrits, mais, soyons prudents, comme les Juifs de Bérée qui examinaient toutes choses (Actes 17 : 11).

Liste des fêtes de Dieu :

1. Pâque (Pessa'h) = sacrifice du Messie pour nos péchés.
2. Fête des Pains Azymes (Hag Hamatzot) = abandon et rejet de l'esclavage du péché.
3. Pentecôte (Shavouot) = première moisson des élus.
4. Fête des Trompettes (Yom Teruah) = seconde venue du Messie et résurrection des élus
5. Jour des Expiations (Yom Kippour) = écartement de Satan et intronisation du Messie.
6. Fête des Tentes (Hag HaSoukkot) = règne du Messie pendant 1 000 ans (Millénium).
7. Dernier Grand Jour (Chemini Atseret) = seconde résurrection et Jugement final.

Bonne fête du Dernier Grand Jour (Chemini Atseret) et à bientôt.
Jacquy Mengal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire