Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

jeudi 2 janvier 2014

Le "copier-coller" et ses dérives !

Ce petit message fait suite à quelques problèmes que j'ai rencontrés dernièrement avec des « blogs-copieurs ». Il s'agit donc d'une mise au point et d'une exhortation.
 
Question de mots ...
 
Aujourd'hui, tout le monde sait très bien ce que signifie faire un « copier-coller ». Il s'agit tout simplement de copier par écrit ou via son clavier d'ordinateur un texte complet ou en partie, puis de le dupliquer ou le « coller » sur un autre support (feuille ou fichier informatique).
Évidemment, cette technique n'a rien de répréhensible en soit, car elle permet de faire des citations, des copies personnelles, des brouillons, etc.

Le plagiat, par contre, est franchement malhonnête et répréhensible : il consiste à copier le texte d'autrui, en tout ou en partie, pour se l'approprier en se faisant passer pour l'auteur du texte ainsi copié.
 
Le plagiat est un véritable fléau, car outre le fait qu'il s'agit d'un vol (intellectuel), il peut avoir des répercussions négatives aussi bien pour le plagiaire lui-même que bien évidemment pour sa victime qui se voit dépossédé de son travail avec tous les dommages qui en découlent (crédibilité perdue, réputation bafouée, dommages financiers et moraux, etc.).
 
Quant au plagiaire, outre le fait qu'il s'expose à des plaintes, son plagiat ne lui permettra jamais de bénéficier de la satisfaction d'avoir rédigé lui-même son propre travail. Sans avoir effectué ses recherches et son travail de synthèse personnel, il restera frustré de n'avoir pu élaborer son propre texte (à moins qu'il s'agisse de quelqu'un sans aucun scrupule).
 
En plus, le plagiaire risque d'être découvert après un certain temps et cela peut littéralement anéantir sa carrière professionnelle. Le dernier exemple en date est celui de ce ministre allemand de la défense, Karl zu Guttenberg, qui perdit son titre universitaire pour avoir plagié une grande partie de sa thèse de doctorat. Quel dommage, car cet homme très intelligent aurait très bien pu se passer d'un plagiat.
 
Quand le « copier-coller » devient dangereux !

La copie d'un texte (quel que soit son auteur) et sa publication n'est bien sûr pas répréhensible, à condition de mentionner les références du texte copié, son lien URL (pour l'informatique) et le nom de l'auteur. Cela paraît être vraiment la moindre des choses !

D'autre part, il est normal que le texte copié et destiné à la publication soit conservé intacte, sans modifications ni ajouts et remarques en tout genre (à part peut-être quelques photos rajoutées qui ne peuvent que valoriser le texte ainsi publié et une note explicative en bas de page).

Pour se protéger, certains auteurs apposent même un copyright sur leurs écrits (ou autres supports) et ne permettent la copie que sous la condition qu'une demande soit faite avant la publication.

Mais, vous savez mes amis, il ne s'agit pas d'un problème d'égo ou de susceptibilité à fleur de peau. Non, le danger vient du fait qu'une copie publiée sans son titre ni le nom de l'auteur peut à son tour être recopiée et/ou modifiée par une autre personne, et ainsi de suite.

Pouvez-vous imaginer dans quel état sera le texte après toutes ces copies intempestives et ces remaniements ? Cette ultime copie de copie risque bien d'être modifiée au point de ne plus avoir le même sens ni la même signification que le texte original; et cela peut très bien nuire à l'auteur du texte initial.

D'autre part, il faut savoir que le « copier-coller » représente un des principaux vecteurs de propagations des virus informatiques et autres arnaques en tout genre.

Les amateurs du « copier-coller » devraient savoir que l'auteur d'un texte y a travaillé parfois pendant plusieurs heures. Tous ceux qui rédigent eux-mêmes leurs écrits savent qu'il s'agit d'un travail (journalistique) qui demande de la concentration, un esprit d'analyse, des recherches, des corrections, etc.

Il m'arrive aussi de copier des articles et/ou des citations (que j'écris en italique et place entre guillemets), mais je peux vous dire que je les publie après en avoir fait la demande expresse à l'auteur (simple question de respect). Et en cas de refus (rare, mais ça arrive) et bien je respecte la décision de l'auteur et je m’abstiens tout simplement !

Par contre, faire un « copier-coller » cela ne prend à peine qu'une minute. Donc, s'il vous plaît, vous qui désirez copier un texte pour le publier, respectez au moins le travail de ceux qui rédigent eux-mêmes leurs écrits. C'est aussi cela « aimer son prochain » !

Salutations et cordial shalom
Le 02 janvier 2014
Jacquy Mengal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire