Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. A ceux qui désirent copier et publier des articles, je leur demande de mentionner le titre et le lien URL de l'article, ainsi que le nom de l'auteur. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture.

mercredi 21 janvier 2015

Étonnantes prédictions d'un rabbin du XIIe siècle

Un rabbin du douzième siècle avait prédit l’avenir d’Israël. Aujourd'hui, ses prophéties concernant le retour du Messie sont étudiées.
Publié le 14/11/2012. (1)

JERUSALEM - Judah Ben Samuel était un rabbin allemand légendaire et prolifique du douzième siècle qui a fait des prédictions étonnantes et précises concernant l’avenir de Jérusalem et d’Israël qui se sont réalisées.

Judah Ben Samuel, également connu sous le nom de Judah he-Hassid (Judah le Pieux), a vécu et travaillé de la fin du douzième siècle jusqu’au début du treizième siècle, à Regensburg (Ratisbonne), et il a été l’auteur d’un certain nombre de livres en langue allemande. (2)

Ludwig Schneider, du magazine Israel Today (3), a traduit certains de ses travaux en anglais au cours de ces dernières années ; notamment : « Le Livre du Pieux - Sefer Hassidim » et le « Livre des calculs - Sefer Gematriyot ».

Suite aux croisades chrétiennes en Terre Sainte, entre 1096 et 1270, une correspondance régulière s’est développée entre les Juifs de Terre Sainte et les Chrétiens d'Occident. Ainsi, par exemple, les rabbins de Worms et de Regensburg en Allemagne savaient que les Ayyoubides de Saladin avaient gouverné la Terre Sainte depuis 1187.

A cette époque, Judah Ben Samuel publia les résultats de ses calculs bibliques (Gematria) et ses observations astrologiques qu'il résuma comme suit :

«Quand les Ottomans (Turcs) - qui étaient déjà une puissance non négligeable sur le Bosphore à l’époque de Judah Ben Samuel - conquerront Jérusalem, ils régneront sur Jérusalem pendant huit jubilés. Ensuite, Jérusalem deviendra une terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le neuvième jubilé, la ville sera à nouveau en possession de la nation juive, ce qui signifierait le début de la fin des temps messianiques. »

Un jubilé, c'est 50 ans (Lévitique 25). C'est la cinquantième année après sept fois sept ans, (4) l’année où chaque personne doit reprendre possession de sa terre. Les calculs de Judah Ben Samuel étaient purement théoriques ; il n’y avait absolument aucun signe de leurs accomplissements à cette époque-là. Lui-même n’était pas en mesure de voir leurs accomplissements, parce que ce n’est que 300 ans après sa mort que la première de ses prédictions devait seulement se réaliser.

Les Mamelouks, qui ont régné sur Jérusalem depuis l'an 1250, ont été conquis en 1517 par les Turcs Ottomans. Les Ottomans y ont régné pendant huit jubilés (8 x 50 = 400 ans), ce qui veut dire qu’ils ont régné à Jérusalem pendant 400 ans. Exactement 400 ans plus tard, en 1917, les Turcs Ottomans ont été conquis par les Britanniques. La Société des Nations a confié le mandat de la Terre Sainte et de Jérusalem aux Britanniques. Ainsi, dès 1917, et en vertu du droit international, Jérusalem fut une terre interdite (no man’s land).

Puis, quand Israël s’est emparé de Jérusalem lors de la guerre des Six Jours en 1967, exactement un jubilé (50 ans) après 1917, Jérusalem est redevenue à nouveau la propriété des Juifs Israéliens. Ainsi, selon les prophéties de Judah Ben Samuel, la Fin des Temps messianiques commença.

De nombreux chercheurs ont étudié les écrits de Judah Ben Samuel et s'y sont référés pour faire l'effort de comprendre comment il avait atteint ses conclusions. Parmi ceux qui se référaient à Judah Ben Samuel, il y avait le Rabbi Isaac Ben Salomon Louria, un mystique traitant avec le monde messianique (Jérusalem, 1531-1572, Safed) ; Joseph Salomon Delmegido (1591 Candia – 1655 Prague), un mathématicien et astronome (« Mazref le-Chochma ») ; Azoulai I (1724-1806), un bibliographe célèbre ; Samuel David Luzzatto (1800-1865), un érudit de la Bible; l’historien Heinrich Graetz (1817-1891) ; et l’érudit de la Torah Jacob Epstein (1925-1993).

Le secret par lequel Judah le Pieux est arrivé à de telles prédictions si précises relève moins de calculs concrets, qu’au fait d'avoir consacré sa vie à Dieu. Ses élèves, le Rabbin Isaac ben Moïse (Vienne), le Rabbin Baruch ben Samuel (Mayence) et le Rabbin Simcha (Speyer), attestent que Judah Ben Samuel était un modèle d’abstinence, d’abnégation et qu'il attendait avec un ardent désir la venue du Messie.

Judah Ben Samuel était souvent appelé « Lumière d’Israël ». Même les évêques venaient lui demander conseil. Si quelqu’un lui demandait d’où provenait sa sagesse, il répondait :

« Le prophète Élie, qui va précéder le Messie, m’est apparu et m’a révélé beaucoup de choses et a souligné que la condition préalable pour une réponse à la prière, c’est qu’elle soit alimentée par l’enthousiasme, la joie de la grandeur et de la sainteté de Dieu. ».

Voici pour résumer ces prédictions étonnantes : en l’an 1217, ce rabbin érudit et pieux a prophétisé que les Turcs Ottomans régneraient sur la ville sainte de Jérusalem pendant huit jubilés. Maintenant, gardez à l’esprit qu’il a fait cette prédiction 300 ans avant que les Turcs Ottomans prennent le contrôle de Jérusalem en 1517. En effet, si vraiment 1217 et 1517 allaient être des années jubilaires comme le croyait Judah Ben Samuel, alors sa prophétie était tout à fait exacte, car exactement 400 ans après que les Turcs aient pris le contrôle de Jérusalem, ils furent chassés de la ville et de la terre sainte en 1917 par les forces alliées sous le commandement du général George Allenby, pendant Hanouccah d'ailleurs.

Mais, cela devient encore plus intéressant.

Le rabbin a aussi prophétisé que pendant le neuvième jubilé, Jérusalem serait une « terre interdite » (no man’s land). C’est exactement ce qui s’est passé de 1917 à 1967, en raison du fait que la Terre Sainte a été placée sous mandat britannique en 1917 par la Société des Nations et, littéralement « n’appartenait » à aucune nation.

Même après la guerre d’indépendance d’Israël en 1948-49, Jérusalem était encore divisée par une bande de terre passant pratiquement au cœur de la ville, avec la Jordanie contrôlant la partie orientale de la ville, et Israël contrôlant la partie occidentale. Cette bande de terre était considérée et même appelée « no-man land », à la fois par les Israéliens et les Jordaniens.

Il a fallu attendre la guerre des Six Jours de 1967, quand la totalité de la Cisjordanie en Terre Sainte fut conquise par l’armée israélienne, pour que la totalité de la ville de Jérusalem retourne entre les mains d’Israël. Donc, une fois de plus, une prophétie faite par un rabbin, 750 années auparavant, a été accomplie à la lettre.

Ce serait certainement significatif si les années 1917 et 1967 avaient été des années jubilaires, compte tenu de ce qui s’est passé à Jérusalem pendant ces années. Mais, ça devient même encore plus intéressant, parce que Judah Ben Samuel a aussi prophétisé que Jérusalem serait sous le contrôle des Juifs pendant le dixième jubilé et que «la fin des temps » messianique allait commencer. S’il a raison, le dixième jubilé a commencé en 1967 et s’achèvera en 2017.

« La Bible doit être notre norme pour les prophéties et l’interprétation des événements prophétiques », a déclaré Joseph Farah, rédacteur en chef et fondateur de WorldNetDaily, après avoir pris connaissance des prédictions de Judah Ben Samuel dans Israel Today.

« Mais, on ne peut ignorer ce que ce rabbin du douzième siècle a dit et écrit. Cela est bien documenté. Et j’applaudis Israel Today pour l'avoir apporté à la lumière. Les implications de ces prédictions sont stupéfiantes, c’est le moins que l’on puisse dire. » (Traduction: Jacq. Mengal).

Tableau des dix jubilés prophétisés


Commentaires

Certains lecteurs pourraient s'étonner de la publication de cet article décrivant les révélations d'un rabbin du Moyen-Age, puisque le monde « chrétien » considère en général le don de prophétie comme l'apanage de ceux qui appartiennent à la Nouvelle alliance.
Mes amis, sachez que cette idée est tout à fait érronée. En fait, elle nous vient de la fausse théologie dite du « Remplacement » qui prétend que l'Eglise a pris la place d'Israël dans l'élection et les promesses divines.

Le peuple juif n'a jamais été rejeté ! Même si pour un temps il n'a pas reconnu son Messie qui est venu en la personne de Yéchoua Ben David (Jésus-Christ).

«Je demande donc: Dieu aurait-il rejeté son peuple ? Certainement pas ! Car je suis moi-même Israélite, descendant d'Abraham, membre de la tribu de Benjamin, Dieu n'a pas rejeté son peuple, qu'il s'est choisi d'avance.» (Rom. 11: 1-2).

Ce rabbin (Judah Ben Samuel) ne croyait probablement pas que Yéchoua était le Messie attendu. Et en formulant ses prédictions, il ne savait probablement pas que c'est le même Messie qui reviendra aux derniers jours. Malgré cela, cet homme était certainement très intégre, droit et animé d'un amour ardent pour la recherche de la vérité et de la compréhension des Ecritures.
Ses prières et son comportement exemplaire durant sa vie auraient-ils été sans réponses ? Sincèrement, j'en doute ! Car, en lisant le résultat de ses recherches, on ne peut être qu'impressionné par la précision et l'exactitude de ses prédictions déjà réalisées.

Remarquons tout de même que si nous sommes bien aux temps de la fin - et peut-être depuis 1967 comme le disait le rabbin - 2017 ne peut pas représenter l'année du retour du Messie, puisque nous savons, par d'autres prophéties, qu'une dernière période de 7 ans (la 70e semaine de Daniel) doit avoir lieu avant le retour de notre Seigneur et Messie.

«Pendant la dernière période de sept ans, il imposera de dures obligations à un grand nombre de gens ... » (Dan. 9: 27).

Je voudrais aussi préciser que nous avons perdu le repère permettant de calculer précisément les années de Jubilés (Lévitique 25). Certains pensent - et j'en avait parlé dans l'article intitulé «L'année de relâche et le Jubilé» - que la prochaine année de relâche, qui tombe tous les sept ans, sera 2015 ... Mais il s'agit bien ici d'une supposition, car à la lecture des prédictions de Judah Ben Samuel, il semblerait que la prochaine année du Jubilé tombe en 2017. Que représentera alors vraiment cette année 2017 ? ...

«Ne vous endormez pas, priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à tout ce qui doit arriver et de vous présenter debout devant le Fils de l'homme.  » (Luc 21: 36).

Notes:


2) Rabbin Judah ben Samuel de Regensburg (1140-1217), lien:

3) Lien du magazine: Israel Today magazine

4) Pour être précis, l'année du Jubilé a lieu la cinquantième année, soit après sept cycles de sept ans (7 x 7 ans = 49 ans). L'année du Jubilé succède donc à la septième année sabbatique (Shmita) d'un cycle de 49 ans. Parfois, cette période de 50 ans est appelée improprement « jubilé », mais le Jubilé représente bien la 50e année et non les cinquante ans du cycle complet.

Salutations et cordial shalom
Jacquy Mengal

16 commentaires:

  1. Non mais quel culot et quelle mauvaise foi! Détourner des textes juifs au service d'un mythe romain inventé de toutes pièces, qui n'a le moindre rapport avec l'histoire juive et qui n'a jamais été reconnu ni par cet auteur ni par aucun des autres que votre doctrine n'a de cesse de pomper pour essayer de s'alimenter. Je ne vous soupçonne pas d'employer le terme de "prophétie" dans un sens qui n'a rien de juif en raison de votre ignorance, vous ne le faites que pour essayer d'occulter à quel point vous êtes incapable d'exister sans parasiter le judaisme. Vous devriez employer vos énergies à autre chose qu'à parasiter des textes juifs et à détourner leur sens afin de ramener un peu de notre eau à votre pauvre moulin. Vous me faites pitié.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, quel sacrilège ! on a touché aux textes d'un rabbin juif du XIIe siècle ! Mais ma pauvre madame, ne comprenez-vous pas que je lui ai fait de la publicité à ce rabbin ! De quelle "mauvaise foi" parlez-vous et qu'ai-je détourné ? Des écrits d'un rabbin traduits et publiés par un homme de notre époque qui les a fait connaître au monde entier (je dis bien au monde et pas seulement aux Juifs !). Non, je n'ai absolument rien détourné, mais quand un Juif dis des vérités qui concernent aussi les non-Juifs, et bien cela vaut la peine d'en parler (parce qu'il arrive aussi que certains Juifs disent des conneries, voyez-vous.Mais ne parlons pas de ceux-là !).
    Et de quel mythe romain parlez-vous ? Je n'appartiens pas au monde "romain", puisque je ne suis ni Catholique, ni Protestant, ni Témoin de Jéhovah, etc. Je suis un croyant messianique, Goy évidemment, qui respecte les shabbats, les fêtes et les règles alimentaires (kasher). Je n'ai nullement l'intention ni l'envie de parasiter le judaïsme qui ne m'intéresse d'ailleurs pas, puisque je crois fermement que YECHOUA (Jésus-Christ) est bien le Messie d'Israël et du monde (que ça vous plaise ou pas !).
    Vous êtes Juive, madame ? Et vous critiquez de cette façon des gens (non-Juifs) qui prennent sans cesse la défense du peuple juif ? Mais quand allez-vous comprendre, que le monde vous hait depuis la "sortie d'Egypte", exceptés, nous, les croyants messianiques et certains chrétiens sionistes, qui reconnaissent que vous êtes le peuple physique de Dieu.
    Et si j'étais un descendant Israélite, (j'ai bien dit Israélite et pas Juif) ? Oui, madame, les Juifs ne sont les seuls à prétendre au titre de "peuple de Dieu" ! Vos sages oublient souvent de mentionner ces Israélites déportés en 721 av. notre ère par les Assyriens. Ces gens-là (les 10 tribus d'Israël) ont été déportés bien avant la déportation des Juifs en - 586 et leurs descendants sont forcément quelque part ! Prenez garde de ne pas mépriser par votre ignorance ces gens-là et réfléchissez un peu plus avant de d'envoyer vos états d'âme par écrit. Jacquy Mengal

    RépondreSupprimer
  3. Pompez pompez, volez volez, détourne détournez, il en restera toujours quelque chose. Ces rabbins ne vous ont jamais demandé votre "publicité" et n'ont jamais écrit pour alimenter votre mythologie gréco romaine.
    Ces textes que vous appelez les évangiles n'ont pas pu être écrits par des juifs, ils ne l'ont été que par des païens totalement ignorants du judaisme qui les ont rédigé en grec et pour cause. Ce "messie" est une invention qui n'a jamais pu exister, la plus grosse escroquerie de l'Histoire, aussi incongrue que votre délire concernant votre identité sortie de nulle part .
    Vous gargariser avec "la haine du monde" afin d'essayer de nous attirer vers votre pseudo amitié ne marche qu'avec quelques pigeons. Désolée de ne pas en faire partie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos commentaires sont agressifs et plein d'amertume. Demandez-vous de quel esprit vous êtes animée ?
      Et pourtant, les évangiles ont bien été écrits par des Juifs qui s'appuyaient sur la Bible hébraïque.
      Quant à ma pseudo amitié; il n'y a aucun problème: passez-vous en ! Je vous invite d'ailleurs à éviter mon blog qui ne vous convient manifestement pas !
      LES COMMENTAIRES ANONYMES NON SIGNES SERONT DÉSORMAIS SUPPRIMES.
      Jacquy Mengal

      Supprimer
  4. A Jacquy Mengal: N'attachez aucune importance aux propos de cette personne (flora) dans ses commentaires. Elle ne connaît RIEN de RIEN et n'a aucune connaissance des écrits sacrés et du Peuple Elu de Dieu, les JUIFS. Elle témoigne d'un état d'esprit hostile, de sa rancune, de sa haine, d'une forte animosité et d'une grande ignorance de ce qui concerne DIEU et Israël. Elle n'y entend rien de rien. Laissez-là, tomber ! Elle conteste que la Torah fut apporté par Moshé Rabinou, que les écrits fussent écris par des JUIFS et que des JUIFS (Yehoudim), que le Mashia'h a bien existé et ressuscité d'entres les morts, que les premiers disciples fussent des JUIFS et non des Grecs, etc... Cette personne est complètement délirante et hallucinante en ses propos délirants.

    RépondreSupprimer
  5. Cette année 2017 semble aussi une année cruciale pour la chrétienté (et donc pour le monde) du moins pour ceux qui ont étudié avec précision les apparitions de Fatima au 3 petits portugais (1917) et ultérieurement à l'un d'entre eux, soeur Lucie.
    En effet, la Vierge a demandé par leur intermédiaire la consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie qui obtiendrait la conversion de la Russie assortie d'une "période de paix". Cette consécration n'a jamais été faite correctement en respectant précisément les exigences de la Vierge, c'est à dire une consécration nominale (uniquement de la Russie, pas du Monde ou de l'univers...) et en union avec TOUS les évêques du monde entier.
    Par ailleurs, dans une apparition du Christ à Soeur Lucie en 1931, Jésus déplorant que cette consécration n'ait pas été réalisée, a dressé un parallèle avec la consécration du Royaume de France au Sacré Coeur demandée par le Christ à Marguerite-Marie Alacoque en 1689: "Fais savoir à mes ministres (le Pape et les cardinaux), étant donné qu'ils suivent l'exemple du Roi de France en retardant l'exécution de ma demande, qu'ILS LE SUIVRONT DANS LE MALHEUR"
    Il faut rappeler que cette consécration n'ayant pas été faite non plus ni par Louis XIV, ni par Louis XV, et très tardivement par Louis XVI ( en prison, juste avant son exécution), la Révolution française a éclaté en 1789, 100 ans jour pour jour après les apparition de 1689 à Marguerite-Marie.
    Il est donc hautement probable que l'Eglise catholique soit dans la même situation que la France, à deux ans du centenaire des apparitions de 1917 et que des évènements graves soient à prévoir en 2017.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne partage pas votre point de vue ni votre interprétation des événements rattachés à cette année 2017, puisque, en conformité avec les Écritures, je ne crois pas que la mère de notre Seigneur (Myriam) soit déjà ressuscitée:

      "Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel." (Jean 3: 13).

      Jacquy Mengal

      Supprimer
  6. Il y a peu, Poutine nous a donné, rendez-vous dans deux ans ! C'est aprés avoir lu cet article, sur ce Rabbin du 12ième siècle et les commentaires , que j'en parle pour la première fois.
    Nous vivons des moments qui sont à la fois angoissants et en même temps éxaltants, quand à l'enchainements des réalisations prophêtiques. Un à un les sceaux de la prophésie, sautent pour s'accomplir devant nos yeux incrédules, tant l'accélèration et les douleurs sequentielles se rapprochent pour aboûtir à l'accomplissement du plan divin.
    L'Antéchrist, l'homme d'iniquité, ne peut que provenir de notre monde Judéo-chrétien. La grande séduction sera le rétablissement des sacrifices perpétuels dans, le troisième temple de Jérusalem ! Mais selon la pensée des hommes, non plus sous la directîve et la volonté divine ! Car Le livre de l'Apôtre Paul aux Hébreux, certifie que, le Sacerdoce royal, et le Grand-Sacrificateur est issu, de la tribu de Juda et non plus du service d'Aaron et ses descendant les lévites.
    La " Shékina " ne sera délors, pas à ce rendez-vous manqué, comme il l'a été du temps de Moïse, sous la Tente d'Assignation, sur l'Arche de l'Alliance, dans le lieu Trés-Saint, et lors de la dédicace du Temple par le roi Salomon.

    Fatima est un leurre et une grande séduction, peut-être que l'Antéchrist peu venir de là, et se servir de la fausse prophésie pour se maniféster comme sauveur de la situation mondiale.
    Mais d'içi là, il doit se manifésté, car nous le reconnaitrons avant l'enlèvement de l'Eglise, son épouse, par notre Seigneur et Saveur Jésus de Nazareth, le Christ du D.ieu vivant, l'Epous qui vient comme un voleur dans la nuit.

    Maranatha, viens Seigneur viens !,

    Boris Mestchersky

    Mestchersky's art exhibition ( mon blog )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage votre point de vue et je confirme que notre Grand Sacrificateur est à présent le Messie Yéchoua lui-même, qui se trouve aux côtés du Père Très-Haut depuis sa résurrection (Hébreux 5 et 9, etc). Quoiqu'il n'était pas issu de la tribu de Lévi, il est devenu notre Intermédiaire devant le Père.
      D'autre part, vous avez entièrement raison de dire que "Fatima" est un leurre, et j'ajouterais que toutes ces apparitions, qu'elles soient mariales ou d'ovnis, viennent du Malin. Rappelons: "jusqu'à séduire les élus!". Donc prudence, car la puissance du mensonge est à l'oeuvre.
      Bien à vous.
      Jacquy Mengal

      Supprimer
  7. Yeshua est le Messie. A ce sujet je n ai aucun doute. Pour ceux qui ont entendu parler des codes de la Bible son Nom est encode dans le Tanakh ainsi que pleins d autres mots en relation, son sang, sa naissance virginale, etc...c est Yakov Ramsel qui a decouvert les codes bibliques...le rabbin ultra-orthodoxe Kaduri a d ailleurs laisse son nom dans une note codee egalement et plusieurs de ses disciples prechent Yeshua comme le Messie d Israel. Yeshua est notre Messie a tous, beni soit son Nom:)

    RépondreSupprimer
  8. Cher Monsieur Mengal,
    Merci pour votre blog.
    En tant qu'Adventiste de fraîche date (j'ai choisi cette Eglise en raison de sa bonne connaissance de la Bible) je me réjouis de l'existence des Juifs messianiques: une bonne compréhension des Textes (et leur bonne application dans notre vie quotidienne) me semblent être nos points communs.
    J'observe d'ailleurs que les Juifs messianiques sont en fait des Adventistes (= attendent l’Événement à venir) encore plus adventistes que nous-mêmes. C'est-à-dire encore plus rigoureux dans la recherche et dans la compréhension biblique.
    Ici à Genève où j'habite, c'est le silence des Juifs messianiques locaux qui m'a empêché un contact voire une adhésion à votre Eglise, mais ça ne me pose aucun problème: Jésus-Christ Lui-même n'a-t'il pas déclaré "Les brebis de mon Père proviennent de plusieurs bergerie" ?
    Réjouissons-nous ensemble de nous retrouver par la suite dans le Royaume des Cieux promis... si nous y parvenons. Prions sans cesse pour y parvenir.
    PS: c'est vraiment étonnant cette conjonction sur 2017, ce sera aussi le 500ème anniversaire du début de la Réforme. Réforme immature, puisque nos amis Protestants (dont je suis issu) ne sont pas allé au bout de leur mission en ne rejetant pas le sacrilège dimanche de l'Empereur Constantin et de l'Eglise dite Universelle (= catholique). Le Saint-Esprit a encore beaucoup de "travail" à réaliser, mais je suis confiant que nous serons témoins d'événements d'événements réjouissants, comme l'adoption par beaucoup du Sabbat comme Jour du Seigneur.
    Amitiés et reconnaissance.
    En Yéchoua le Messie
    FredvB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Monsieur,
      D'abord, je vous remercie pour l'intérêt que vous portez à mon blog; c'est encourageant.
      Je connais un peu le mouvement adventiste qui représente (à mon avis) une des sept églises décrites dans le livre de l'Apocalypse. En effet, les Adventistes ont la marque (le signe) de Dieu, c'est à dire le respect du shabbat (Ezékiel 20: 12, 20), mais ils ont aussi des erreurs doctrinales dont il serait trop long de parler ici.
      Pour ma part, je suis un chrétien messianique, c'est à dire que je respecte le shabbat et les sept fêtes bibliques mentionnées dans les Écritures (les fêtes sont également des shabbats annuels).
      Vous avez tout à fait raison de dire que les brebis du Seigneur proviennent de plusieurs bergeries, mais sachez tout de même que le véritable peuple de Dieu (spirituel) est peu nombreux, obéissant aux Commandements et fidèle au Seigneur Yéchoua (Jésus-Christ) (Apoc. 14: 12).
      Je suis également d'accord avec vous quand vous dites que "les Protestants ne sont pas allés au bout de leur mission". Il est évident qu'il y a des gens formidables et très honnêtes parmi toutes ces églises et congrégations différentes, mais cela ne les empêche pas d'avoir été séduits, car comme vous devez le savoir, le Seigneur a dit lui-même: "Y aura-t-il encore de la foi quand je reviendrai ?".
      Je ne me considère absolument pas comme "meilleur" que ces gens, mais il est évident que seuls ceux qui font la Volonté du Seigneur seront épargnés, pourvu qu'ils ne chutent pas en cours de route (I Jean 2: 4). Bien à vous et bonne continuation dans votre cheminement spirituel.
      Jacquy Mengal

      Supprimer
  9. Attention a ne pas vous remettre sous la loi, Jésus a tout accompli, nous ne sommes plus sous l'ancienne alliance mais sous la nouvelle Alliance celle de Jésus Christ inauguré par son sang c'est a Jésus seul que nous devons nous soumettre, nous suivons la loi du Christ doctrines que nous sont données dans l'enseignement de Jésus et des apôtres.Le reste n'est que traditions humaines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour "Horn Cap" (c'est toujours mieux de saluer les gens, ne pensez-vous pas ?),
      En effet, nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce. Cela signifie t-il qu'il n'y ait plus de loi ? Absolument pas ! Voir Matt. 5: 17-18. Le Seigneur a mis fin aux sacrifices sanglants par son Sacrifice ultime pour nos péchés, mais cela ne veut pas dire que nous ayons la permission de pécher. Le Décalogue est toujours valable pour le chrétien comme pour le juif, et pour tout homme d'ailleurs: voir I Jean 2: 3-4. Salutations.
      Jacquy Mengal

      Supprimer