Présentation :

La Bible est-elle vraiment inspirée ? L'accomplissement exact de nombreuses prophéties depuis des siècles confirme son authenticité. La Bible révèle notre passé, notre présent et notre avenir; à nous de les découvrir !
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible en français courant éditée par l'Alliance Biblique Universelle, 1983. Les commentaires anonymes et non signés ne seront plus publiés. Merci et bonne lecture. © Copyright 2009-2018 Tous droits réservés

samedi 11 novembre 2017

Dieu: une Trinité ?

David Hulme, le 13/11/2016

L'une des idées les plus perplexes dans le christianisme traditionnel est que Dieu serait trois personnes en une. Les théologiens admettent volontiers que la doctrine de la Trinité est un grand puzzle. Si Dieu est le Créateur de l'humanité, pourquoi se voile-t-il dans un tel mystère ?

Nous devons admettre que l'un des concepts les plus difficiles de la théologie chrétienne est que Dieu est en quelque sorte trois êtres et un à la fois. Vous et moi n'avons aucune expérience pratique à laquelle nous pouvons faire appel pour nous aider à comprendre cette idée. Pourtant, l'Encyclopédie Catholique décrit la Trinité comme «la doctrine centrale de la religion chrétienne». Si un enseignement est aussi important, cela a-t-il du sens et est-ce aussi au-delà de la compréhension ?

Cependant, c'est exactement ce que dit cette autorité: l'Encyclopédie Catholique continue à décrire la Trinité comme «une vérité que nous sommes non seulement incapables de découvrir en dehors de la Révélation Divine, mais qui, même lorsqu'elle est révélée, reste cachée par le voile de foi et enveloppée, pour ainsi dire, d'une sorte d'obscurité. "

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais cela ne semble rien clarifier. Ce qui est encore plus surprenant, c'est que beaucoup d'érudits admettent que la doctrine de la Trinité n'a pas de base scripturaire directe.
Voici une déclaration de « The Stanford Encyclopedia of Philosophy » : «Le Nouveau Testament ne contient aucune doctrine trinitaire explicite... Beaucoup de théologiens et d'apologistes chrétiens semblent la considérer comme une déduction » (Dale Tuggy, « History of Trinitarian Doctrines »).

C'est-à-dire que c'est une idée qui est arrivée sans référence précise à la Bible. Cela doit venir d'autre part. Alors, d'où vient la doctrine de la Trinité ?

L'Encyclopédie catholique nous dit que c'était probablement le «père du christianisme latin», Tertullien, qui utilisa le mot « trinitas » pour la première fois, environ 150 ans après le Christ.

A peu près au même moment, le théologien influent Origène se référait à Dieu comme étant « triune ». Puis, au troisième siècle, le philosophe grec Plotin décrit «dieu» comme une triade comprenant l'Un, l'Esprit et l'Âme.
Cette pensée est passée à d'autres, y compris Augustin, qui devint plus tard un chrétien. Il mélangeait la philosophie grecque avec la tradition judéo-chrétienne et continua en écrivant un livre en l'an 400 intitulé « De la Trinité ».

« Origène avait été formé à la philosophie platonicienne et en était très influencé... Il a également développé une doctrine de la Trinité qui est très similaire, tant dans la conception que dans le vocabulaire, à la théorie de son plus jeune contemporain, Plotinus. » (GERALD BRAY, LA DOCTRINE DE DIEU)

Huit cents ans plus tard, le frère et théologien catholique italien Thomas d'Aquin, qui étudia les écrits d'Augustin, a donné à la doctrine de la Trinité sa forme finale.

Maintenant, vous pensez peut-être: «Mais la Bible dit quelque chose à propos de la Trinité.» Ses partisans citent généralement trois passages, mais chacun d'eux est problématique.

Le premier, et apparemment le plus fort, se trouve dans 1 Jean 5: 7-8: «Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel: le Père, la Parole et le Saint-Esprit; et ces trois sont un. Et il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre: l'Esprit, l'eau et le sang; et ces trois sont d'accord.»

Les chercheurs reconnaissent universellement que la première partie de ce passage est une invention ajoutée au texte original (probablement au XIVe siècle).

La deuxième référence supposée à la Trinité se trouve dans Matthieu 28:19: «Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant dans le nom (ou « au nom ») du Père et du Fils et du Saint-Esprit».

Bien que ce verset puisse sembler fournir une base pour la pensée trinitaire, la plupart des érudits de la Bible sont d'accord sur le fait que ce n'est pas son but. Alors qu'est-ce que Jésus voulait dire par là ?

Le premier chapitre de l’Évangile de Marc fait référence au baptême de Jésus ainsi : le Père a parlé du ciel, et le Saint-Esprit (sous la forme d'une colombe) est descendu sur Jésus baptisé (Marc 1: 9-11).

L’Église primitive comprenait que la conséquence du baptême était de recevoir le pouvoir du Saint-Esprit. Le savant anglican John Nolland l'exprime bien quand il écrit que l’Évangile de Matthieu «a été sur l'action du Père à travers le Fils et par l'intermédiaire du Saint-Esprit» ( Le Commentaire du Nouveau Testament Grec International: L’Évangile de Matthieu).
Le baptême a marqué le début d'une relation personnelle avec le Père et le Fils au moyen du Saint-Esprit, qui est la puissance de Dieu. En aucun cas ce verset ne prouve quoi que ce soit sur la nature ou l'apparence de Dieu.

Un troisième verset souvent utilisé pour justifier la Trinité est 2 Corinthiens 13:14: "La grâce du Seigneur Jésus-Christ, et l'amour de Dieu, et la communion du Saint-Esprit soit avec vous tous."

Si ce verset était destiné à être une déclaration trinitaire, il est curieux que Paul ait mentionné le Fils avant le Père. Cependant, il n'y a aucune indication que Paul faisait une déclaration au sujet de la nature de la Divinité.

Dans la plupart des premières déclarations des lettres du Nouveau Testament, la référence au Saint-Esprit est manifestement absente. Par exemple, dans son salut à l'église de Rome, Paul écrit: «Grâce à vous et paix de Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ.» Si le Saint-Esprit était une troisième personne de la Divinité, cela ne serait-il pas un oubli sérieux?

La réalité est que le Nouveau Testament offre une preuve flagrante que Jésus-Christ est Dieu tout comme le Père est Dieu. D'autre part, le Saint-Esprit n'est pas mentionné en ces termes. La Bible ne parle pas directement de la personnalité de l'Esprit, alors qu'elle parle clairement du Père et du Fils en tant qu'Êtres individuels distincts.

Dans l'Évangile de Jean, Jésus dépeint l'Esprit comme un aide et un consolateur. Dans ses instructions finales aux disciples, le Christ leur a dit: «Vous recevrez le pouvoir lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous» (Actes 1: 8). Le Nouveau Testament montre donc clairement que le Saint-Esprit n'est pas une personne mais la puissance de Dieu.

Au premier siècle, l'apôtre Paul a lancé un avertissement fort aux disciples du Christ qui étaient influencés par les philosophes grecs. La Nouvelle Traduction Vivante le dit ainsi: "Ne laissez personne vous capturer avec des philosophies vides et des absurdités qui proviennent de la pensée humaine et des pouvoirs spirituels de ce monde, plutôt que de Christ" (Colossiens 2: 8).

Si les Écritures ne décrivent pas Dieu comme un Être comprenant trois personnes, devrions-nous nous fier à d'anciennes idées païennes ou philosophiques pour le définir en ces termes ? Emprunter des idées à d'anciens systèmes de croyances qui étaient souvent en opposition directe avec le Dieu de la Bible ne fait rien pour nous aider.

En tant qu'êtres humains, il est vrai que la pleine nature de Dieu ne nous est pas entièrement connue, et ne le sera probablement pas jusqu'au moment où il se révélera complètement à nous. En attendant, ce que nous pouvons savoir, c'est que la Bible parle du Père et du Fils en tant qu’Êtres distincts, et du pouvoir par lequel ils agissent comme étant le Saint-Esprit.

Sauf indication contraire, les citations des Écritures proviennent de la Nouvelle version King James (© 1988 par Thomas Nelson, Inc.), utilisées avec permission. Tous les droits sont réservés.


Traduction de Caleb dans: http://www.discernerlesondushofar.com/dieu-une-trinite-david-hulme-a132417488 et moi-même.

Novembre 2017
Jacquy Mengal

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire